Nous négocions pour vous
les meilleurs prix du marché.

Notre équipe d'experts renégocie gratuitement votre contrat d'énergie

Recevoir mon offre

Projet d’interconnexion sous-marine dans le Golfe de Gascogne

Le 05/03/2018 à 11:03

Bien que le projet d’interconnexion sous-marine dans le Golfe de Gascogne fut considéré comme « prématuré » en 2016 le régulateur français, la Commission de Régulation de l’Energie (CRE) est parvenue en septembre dernier à un accord de soutien avec son homologue : le régulateur espagnol CNMC. Le projet, porté par le gestionnaire de réseau français RTE et l’équivalent espagnol REE, représente un investissement total estimé à 1,75 milliard d'euros.

Excédent en Espagne
Dans le cadre de ce projet, l’UE compte assurer un financement à hauteur de 578 millions d’euros ; soit le plus important soutien financier accordé par l’Europe à un projet énergétique. Pour rappel ce projet d’interconnexion inclut la France et l’Espagne dans le golfe de Gascogne.

La Commission Européenne juge ce projet reliant Gatica (Espagne) à Cubnezais (France) « hautement prioritaire ». « Il faut mettre un terme à l'isolement de la péninsule ibérique du reste du marché unique de l'énergie », insiste le Commissaire Européen à l'Action pour le climat, l'Espagnol Miguel Arias Canete. L’objectif majeur de ce projet d’envergure consiste à redistribuer l’excédent d’électricité produit par les énergies renouvelables sur le territoire espagnol à l’ensemble du marché européen.

Doubler la capacité d'échange
Cette interconnexion de 280 kilomètres doit passer par une fosse sous-marine et a pour objectif premier de doubler les capacités d’échanges entre les deux pays : de 2 800 mégawatts à 5 000 mégawatts. La Commission a pour ambition d’assurer le transport d’au moins 10% de l'électricité produite par un Etat Membre vers l'un de ses voisins d'ici 2020, 15% d'ici 2030. L'interconnexion devrait être mise en service en 2025.

N'attendez plus pour renégocier vos contrats
d'énergie et réduire vos factures !